Actualités générales

"Mieux former, mieux accompagner, mieux financer" : le lancement de la plateforme Team France Export

Le Premier ministre a annoncé le lancement de la plateforme Team France Export lundi 17 juin à l’occasion de la première rencontre nationale du réseau à Rouen. Alors que le déficit commercial est toujours aussi critique, l’accent est mis sur une gestion au « cas par cas » par les territoires.


 

"Mieux former, mieux accompagner, mieux financer, voilà le triptyque que nous avons bâti pour créer une culture de l'export", déclare le Premier ministre le 17 juin à Rouen, lors de la première rencontre nationale de Team France Export. Pour appuyer cette initiative, une plateforme a été lancée. Elle recense, dans chaque région, les offres de formations, d’accompagnement et de financement des entreprises à l’international. Cet outil constitue un pas supplémentaire dans la constitution des « guichets régionaux à l’export ».

« Faire pleinement confiance aux territoires »

Pour redresser la balance commerciale en déficit depuis 2005, les autorités ont initié une réforme de l’accompagnement des entreprises via les « guichets régionaux export » mis en place sous le nom de Team France Export, un réseau de 250 conseillers en France, issus des équipes de Business France, des CCI et des agences régionales de développement. Chaque conseiller est spécialisé dans un domaine précis et le réseau rassemble 80 experts du secteur de l’industrie.  

 

L’objectif est d’offrir un guichet unique proche des entreprises pour simplifier leur accompagnement, notamment celui des PME et des ETI. A ce jour, 11 des 13 régions métropolitaines ont déjà signé une convention pour effectuer le rapprochement avec les CCI, agences de développement et Business France.  

 

Ces guichets répondent à l’impulsion du gouvernement qui souhaitent une réponse au « cas par cas » comme l'explique le Premier ministre ce 17 juin : "Proposer le même accompagnement à une startup lilloise et à une entreprise d’agroalimentaire bretonne n’a aucun sens (…). Les solutions doivent être pensées au cas par cas : tantôt publiques, tantôt privées, parfois les deux". 

Des signaux faibles concernant l'amélioration de la balance commerciale

Les résultats sont timides mais présents concernant l’amélioration de la balance commerciale. En effet, le nombre d’entreprises exportatrices serait passé à 125 000 et le gouvernement souhaite en accompagner 26 000 d’ici à 2022. Néanmoins la France reste bien loin de son objectif de rattraper l’Allemagne et ses 300 000 entreprises exportatrices.

 

Aujourd’hui troisième excédent commercial derrière l’aéronautique et la chimie, l’agriculture pourrait être déficitaire d’ici 2023. Une alerte a été lancée à ce sujet par le Sénat et la Cour des Comptes. Deuxième exportateur mondial dans les années 1990, la France s’est retrouvée à la sixième place en 2015. La baisse des exportations agricoles constitue donc un véritable défi pour la Team France Export.