Actualités générales

La campagne originale de la région Occitanie pour inciter à consommer local

Lancée début février, la campagne « Au lieu d’acheter sur internet, j’achète dans ma zone » reprend les slogans des géants d’internet pour inciter les consommateurs à acheter local.

La campagne originale de la région Occitanie pour inciter à consommer local


Des slogans accrocheurs

Début février, la région Occitanie a lancé une grande campagne de communication pour soutenir les entreprises occitanes, et donc l’emploi local. Et pour que cette campagne ait un réel impact, elle a choisi de détourner les géants d’internet (Amazon, Facebook,  Instagram, etc. ) en reprenant leurs logos et leurs slogans : « En Occitanie, au lieu d’acheter en ligne, j’achète dans ma zone » ; « Mieux que sur internet, dans ma région, je peux acheter en instantané » ou encore « J'achète en face à face pour mettre un visage sur les commerçants » . On vous laisse deviner à quel Gafa ils correspondent !

 

La campagne a de nombreux retours positifs comme le précise Carole Delga, présidente de Région Occitanie dans un communiqué de presse « Beaucoup de personnes sont déjà revenues vers nous pour nous dire qu'ils appréciaient l'originalité de cette campagne. Je m'en réjouis car si cela peut accélérer la prise de conscience chez les habitants, c'est autant de potentiels nouveaux clients pour les commerces de proximité ! » 

Une politique volontariste de la région pour soutenir les commerçants en difficulté 

Derrière cette parodie, de réels enjeux économiques : « cette campagne veut rappeler aux consommateurs que le consommer local revêt aujourd'hui une importance double : préserver l'emploi et lutter contre la désertification des centres villes » a déclaré Carole Delga.

 

La région Occitanie soutient les entreprises qu’importe leurs taille, localisation ou secteur d’activité. Ainsi, depuis 2016, 8 200 entreprises ont été soutenues sur l'ensemble du territoire pour un montant total de 464 millions d’euros.

 

Par ailleurs, en 2019, pour faire face à la perte de chiffre d’affaires des entreprises lors des mouvements sociaux, plus de 7 millions d’euros ont été investis par la région.