Les origines

Le premier comité d’expansion économique est créé à Reims en 1943. Selon Jean-Claude Némery, professeur de Droit public à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, il s’agit d’une initiative des milieux socio-économiques locaux, « suffisamment forte pour surmonter les difficiles transitions politiques de la France et se diffuser dans tout le pays en pleine reconstruction ».

Les comités d’expansion se multiplient, en effet, après la Deuxième guerre mondiale, et ils se regroupent en 1952 au sein de la Conférence nationale des comités régionaux d’étude pour la mise en valeur de la France.

Le contexte d’après-guerre, marqué par la dislocation progressive de l’Empire, une forte natalité et la naissance de l’idée européenne, est favorable au développement du mouvement des économies régionales. Le pays a d’ailleurs été marqué par la publication de Paris et le Désert français de Jean-François Gravier, en 1947, qui dénonce l’emprise de la capitale sur le reste du pays.

La Conférence nationale des comités régionaux d’étude pour la mise en valeur de la France tient son premier congrès à Reims en 1952, sur un thème emblématique et récurrent : « Les régions et l’aménagement du territoire ».

Son premier président est René Théry (1952-1953). Gilbert Gauer, secrétaire général fondateur, poste qu’il occupera jusqu’en 1969, est par ailleurs maire de Meudon, dont il aimait à rappeler que Rabelais en avait été le curé. Grand humaniste, très épicurien, européen convaincu, girondin affirmé, passionné d’aménagement du territoire, fin diplomate et redoutable pragmatique, il a su trouver le mode de fédération, à la fois souple et cohérent, qui rassemblerait les comités d’expansion.






Espace adhérents

Rechercher

Le produit a bien été ajouté au panier.