Actualités générales

Les liens entre territoires et entreprises décryptés au MEDEF

Les liens entre territoires et entreprises décryptés au MEDEF


Mercredi 20 juin 2018, le MEDEF organisait une matinale « développement économique des territoires » consacrée à la revitalisation des territoires, en partenariat avec la Fondation Concorde. La demi-journée fut ponctuée par une introduction de Sophie Duval-Huwart, directrice du développement des capacités des territoires au CGET - qui représentait le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard -, une première table-ronde consacrée à la contribution des entreprises au développement des territoires, une seconde portant sur l’implication des territoires dans le développement des entreprises, et une conclusion de Pierre Gattaz, président du MEDEF.

Des partenariats à renforcer entre pouvoirs publics et entreprises sur les territoires

 

Les différents intervenants ont rappelé l’importance des entreprises et des entrepreneurs pour le dynamisme des territoires. Selon Michel Rousseau, président de la Fondation Concorde, les élus locaux devraient mettre les entrepreneurs au cœur de tous leurs projets.

 

 

« Aucun territoire n’est perdu tant qu’il y a des entrepreneurs »

Michel Rousseau Président de la Fondation Concorde

 

Toutefois, ces acteurs ne parlent pas toujours le même langage. Comme le note Pierre Morel à l’Huissier, député (LR) de la Lozère, les chefs d’entreprises ont parfois du mal à se retrouver dans le système administratif français, du fait de sa complexité et de ses évolutions fréquentes. Réciproquement, l’administration française méconnaît souvent la réalité de la vie des entreprises.

 

Une prise de conscience de la nécessité de « co-construire le bien commun » est néanmoins à l’œuvre, tant du côté des acteurs publics que des acteurs privés, comme l’explique Charles-Benoît Heidsieck, président de l’association Le Rameau. D’après une étude menée par celle-ci, 69% des citoyens, 87% des maires et 91% des chefs d’entreprises considèrent que la co-construction territoriale est une nécessité. Et la dynamique est d’ores et déjà enclenchée : 76% des maires considèrent que leur territoire est entré dans une démarche partenariale, et 37% des entreprises ont déjà développé des partenariats avec les acteurs de l’intérêt général sur leur territoire.

 

Vers une responsabilité sociale, environnementale et territoriale des entreprises

 

Cette co-construction entre monde de l’entreprise et monde de l’intérêt général s’inscrit dans la prise en compte croissante de la responsabilité des entreprises envers la société. François Rouvier, directeur Social Business chez Renault, est revenu sur le rapprochement entre le groupe et l’association Le Rameau. Cela a abouti à la mise en place d’un réseau de garages solidaires, proposant des réparations de voitures à prix coûtant pour les personnes à bas revenus. Un service de location de voitures low cost est également développé. Comme l’explique M. Rouvier, il s’agit toujours de faire du business – de ne pas perdre d’argent et même d’en gagner – tout en poursuivant un objectif social.

 

Les entreprises ont non seulement une responsabilité sociale, mais également une responsabilité territoriale. Certaines entreprises, comme celles œuvrant dans le domaine du tourisme, entretiennent des liens directs avec leurs territoires. Pour d’autres, comme les grands groupes d’envergure internationale, le lien est plus indirect, mais les possibilités d’agir en faveur des territoires existent. Pour encourager les actions de ce type, Sophie Duval-Huwart a notamment évoqué un projet de charte ou de label qui récompenserait les entreprises engagées sur leur territoire (par exemple, une entreprise qui nouerait des partenariats avec les acteurs de l’enseignement pour faciliter les stages). La responsabilité territoriale des entreprises passe également par une relocalisation de certaines activités de production. D’après une étude du Conseil d’orientation pour l’Emploi, présentée par sa présidente Marie-Claire Carrère-Gée, la relocalisation de 10% de la consommation des ménages aboutirait à la création de 150 000 emplois.

 

 

Retrouvez les 12 propositions du MEDEF pour le développement économique des territoires !