Actualités du CNER

AMI "Tiers-lieux et innovation ouverte ; écologie industrielle et territoriale" : une réunion riche d’enseignements !

Des membres des réseaux du CNER, de l'ADGCF et de Villes de France ont assisté durant la matinée du jeudi 26 avril à la présentation de deux projets initiés par l’agence de Boulogne-sur-Mer, appuyée notamment par Veolia : le tiers-lieu BOUDA (Boulogne Urban Data) ainsi que le projet d’écologie industrielle et territoriale de la zone portuaire de Capécure. Ce premier évènement a permis aux différents acteurs d’amorcer une réflexion sur les possibilités d’implanter de tels projets sur leurs territoires respectifs.

AMI


L’innovation ouverte et la data au service des territoires intelligents : le cas des tiers-lieux 

La première partie de la matinée était consacrée à la présentation des tiers-lieux. Pour ce faire, Léthicia Rancurel, directrice du TUBA à Lyon, a détaillé l’histoire et le fonctionnement de ce tiers-lieu centré autour de la question de la data urbaine.La grande force de ce lieu est son caractère hybride et ouvert. Il brasse des types d’acteurs très divers, permettant aux citoyens, porteurs de projets, grandes entreprises de se rencontrer et d’innover.

 

Le Tuba joue le rôle de catalyseur, véritable laboratoire de l’urbain.

Léthicia Rancurel Directrice du Tuba

 

 

Le Tuba a forgé son offre de services autour de quatre grands piliers :

  • L’open-innovation
  • L’expérimentation
  • Un espace coworking / business center
  • La médiation

Le Tuba a par ailleurs accompagné les équipes de Boulogne-sur-Mer afin qu’elles puissent développer elles-aussi un tiers-lieu. Ceci non pas dans une logique de copier-coller, mais en prenant en compte les spécificités du territoire.

 

Olivier Delbecq et Adrien Bouchez ont alors présenté le projet BOUDA, lequel intervient dans une volonté de reconquête des espaces en friche, ici la gare maritime de Boulogne-sur-Mer. Ce lieu associe espace de coworking et un atelier, un espace modulable de plus de 450m² pouvant accueillir des évènements. Le BOUDA rencontre un franc succès depuis son ouverture en janvier 2017.

Conduire un projet d’écologie industrielle et territoriale : l’exemple de Capécure

Eric Lesueur et Pascal Cessat de 2EI, filiale de Veolia dédiée aux territoires durables, ont ensuite présenté le projet d’écologie industrielle et territoriale sur la zone portuaire de Capécure. Ils ont ainsi détaillé leur méthodologie fondée sur des études techniques mais également des entretiens avec l’ensemble des acteurs économiques de la zone. L’objectif étant de mettre en lumière les possibilités de mutualisations, de flux comme de services. Par exemple, il a été déterminé qu’il était possible d’utiliser de l’eau de mer en remplacement de l’eau douce pour les activités de certaines entreprises du port.

Encourager l’échange de bonnes pratiques et l’expérimentation

Cette démarche d’appel à manifestation d’intérêt, lancée par le CNER, témoigne d’une volonté de renforcer l’aspect opérationnel des différentes rencontres et évènements. La rencontre des membres des différents réseaux favorise l’échange de bonnes pratiques et l’expérimentation. Cette matinée est une première étape, apportant les premières clés aux territoires intéressés par le développement de projets similaires, afin d’identifier leurs besoins et de pouvoir envisager de futures étapes de travail au niveau local.

 

La suite de l’AMI s’établira en co-construction avec les participants. Suivant les besoins de chacun, la maturité des projets et les spécificités des territoires, les participants pourront bénéficier d’un accompagnement du CNER et/ou de Veolia. Cette démarche reste ouverte aux territoires n’ayant pu participer au premier séminaire.

 

 

Votre contact :

 

Jonathan Maillart

Chargé de mission animation du réseau et partenariats

j.maillart@cner-france.com

Tel. 07 52 60 12 74